Animation

Objectivement

Lorsque leur propriétaire disparait, des objets prennent vie… et s’apostrophent les uns, les autres… Nous assistons alors à de petites saynètes surréalistes : un Stetson texan se chamaillant avec un Bonzaï japonais, une cigarette écrasée provoquant une savonnette obsédée par la crasse, un canard vibrant racontant ses exploits sexuels à une brosse à dent, une agrafeuse émule de Dracula terrorisant un pot de miel peureux, une étagère gouailleuse supportant difficilement une collection d’Encyclopedia Universalis très prise de tête, un verre de vin complètement bourré apostrophant une bouteille d’eau minérale…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *